Quels patients devraient faire l’objet d’une analyse des fusions de gène NTRK ?

Les analyses de fusion de gènes NTRK peuvent être effectuées chez les patients qui présentent les types tumoraux suivants :

  • Types tumoraux qui hébergent fréquemment des fusions de gènes NTRK (p. ex. : fibrosarcome infantile, néphrome mésoblastique congénital, carcinome sécrétoire analogue mammaire, cancer sécrétoire du sein1).
  • Types de tumeurs couramment diagnostiquées (p. ex. cancer du poumon et cancer colorectal) qui, selon des tests d’exclusion, n’hébergent pas d’autres altérations oncogènes.
  • Patients atteints d’un cancer colorectal (CCR) avec instabilité microsatellitaire élevée et déficience de réparation des mésappariements (MSI-H/dMMR)2-4.
  • Patients atteints d’un cancer de la thyroïde, d’un cancer des glandes salivaires ou d’un sarcome.

La recherche a permis d’identifier des fusions de gène NTRK dans plus de deux douzaines de types de tumeurs solides courantes et rares5-8

Des cas de fusion de gène NTRK se trouvent dans divers types de tumeurs chez les adultes et les enfants 5–8

Des cas de fusion de gène NTRK se trouvent dans divers types de tumeurs chez les adultes et les enfants Des cas de fusion de gène NTRK se trouvent dans divers types de tumeurs chez les adultes et les enfants

Cette figure ne comprend qu’un exemple de types de tumeurs qui peuvent présenter une fusion de gène NTRK. Il ne s’agit pas d’une liste exhaustive ni représentative de tous les types de tumeurs pouvant présenter une fusion de gène NTRK.

NTRK = récepteur tyrosine-kinase de la neurotrophine (de l’anglais neurotrophic tyrosine receptor kinase); TRK = récepteur de la tropomyosine kinase (de l’anglais tropomyosin receptor kinase).

Références : 1. Cocco E, et al. NTRK  fusion-positive cancers and TRK inhibitor therapy. Nature Reviews Clinical Oncology 2018;15: 731–47. 2. Pietrantonio F, et al. ALK, ROS1, and NTRK Rearrangements in Metastatic Colorectal Cancer. J Natl Cancer Inst 2017;109(12). 3. Chou A, et al. NTRK gene rearrangements are highly enriched in MLH1/PMS2 deficient, BRAF wild-type colorectal carcinomas-a study of 4569 cases. Mod Pathol 2019. https://doi.org/10.1038/s41379-019-0417-3. 4. Jiao X, et al. Co-occurrence of NTRK  fusions with other genomic biomarkers in cancer patients. ESMO 2019. Abstract no. 485P. 5. Vaishnavi A, et al. TRKing Down an Old Oncogene in a New Era of Targeted Therapy. Cancer Discov 2015;5(1):25-34. 6. Amatu A, et al. NTRK gene fusions as novel targets of cancer therapy across multiple tumour types. ESMO Open 2016;1:e000023. doi:10.1136/esmoopen-2015-000023 7. Okimoto RA, et al. Tracking down response and resistance to TRK inhibitors. Cancer Discov 2016;6(1):14-16. 8. Lange AM, et al. Inhibiting TRK proteins in clinical cancer therapy. Cancers 2018;10(4):E105. doi:10.3390/cancers10040105.